Desert ‘s

La première de la pièce « Désert » fut créée en 1997 par le
chorégraphe Zoro Hencheri de la Cie Traction Avant.
Désert(s) est une reprise de répertoire par le chorégraphe
Azdine Benyoucef de la Cie Second Souffle.

Direction artistique
Sumako Koseki
Zoro Henchiri

Chorégraphe
Azdine Benyoucef

Deserts-Un-voyage-entre-break-et-butoUn voyage entre break et Butô

DESERT(S)

Co Production
Centre Chorégraphique De La Rochelle
Poitou-Charpentes / Kader Attou / Cie Accrorap

Références

Direction artistique: Sumako Koesi, Zoro Henchiri
Chorégraphe: Azdine Benyoucef
Regard Extérieur: Zoro Henchiri
Interprétation: Azdine Benyoucef, Mabrouk Guicem: Alex Tuy (Rotha)
Costumes: Aynue Celep
Lumière: Céliman Mazatni
Arrangement musicaux: Regis Dulas
Mise en forme: Alex Pemoulie
Arrangements photos: Laurent Foudrot
Production: Cie Second Souffle
Coproduction: CCN de la Rochelle
Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Rhône-Alpes
icone_pdf Desert’s pdf

 

Deserts-Cie-Second-Souffle

Au commencement, un danseur est en recherche d’identité, entre le break et le butô. Entre deux extrêmes, il parcourt l’expression du corps comme un outil et langage. Dans un désert, la rencontre avec deux hommes de l’Orient emmène ce voyageur dans de multiples directions: désert mauritanien, ou désert de cendre du japon, évènement traumatique ou blessure des corps, les regards se croisent, les chemins aussi. Tout au long de ce périple, les danseurs enrichissent leur gestuelle, pas de mot mais une richesse de mouvements sous de multiples formes: gestuelle, pas de mot mais une richesse de mouvements sous les douleurs et les joies des peuples, de New York au Japon en passant par l’Orient, échangent leurs connaissances.
Ces trois personnages font voyager dans leur(s) Désert(s) , pour ne pas rompre avec leur passé…

Désert(s) est une reprise, une relecture de Désert créée en 1997 par le chorégraphe Zoro Henchiri de la cie Traction Avant. Le voyage Désert en 1997 a réuni Zoro Henchiri, Kararim Amghar et Kader Belmoktar.

Deserts-voyager-dans-leurs-Deserts

 

Désert en 2011 par Zoro Henchiri

« J’ai été agréablement surpris quand Azdine Benyoucef de la Cie Second Souffle, à Vénissieux, me demanda l’autorisation de reprendre du répertoire hip hop la pièce Désert (…) j’ai trouvé l’idée excellente. C’est comme un passage de relais. En 1998, la pièce Désert s’est arrêtée de tourner prématurément, à mon grand regret. Aujourd’hui la faire renaitre pour une visibilité plus grande et que mon rôle soit repris par Azdine me ravit. J’estime que dans l’histoire des compagnies et des pièces hip hop, certaines ont marqué et influencé de nombreux danseurs et chorégraphes qui aujourd’hui ont reçu une certaine reconnaissance. Désert fait partie, sans aucunes prétention, de ces pièces importantes et référencées dans l’histoire chorégraphique hip hop »

Après une maitrise de philosophie à l’Université de Tokyo et ses formation en théâtre avec Suzuki Tadashi et en buto avec Miura Isso, elle développe son art en Europe, notamment en France. Elle crée ses propres spectacles tout en travaillant parallèlement avec d’autres artistes tels que Jerzy GROTOWSKI, Philippe LEOTARD, Abdel HAKIM, Phillipe ADRIEN, Bernard NOEL, Hubert COLLAS, ect.

Deserts-Sumako-Koseki

 

La danse de Sumako KOSEKI part du corps magique du Butô:

Corps déshumanisé d’où surgit la mémoire condensée de l’humanité, corps anonyme qui se fait habiter par des invisibles multiples.

…être dans « l’ouvert » où le dedans et le dehors s’appellent, où le charnel se fait atemporel…

 

 

Sumako Koseki

 

 

Azdine Benyoucef
Chorégraphe . Interprète

En 1996, Azdine découvre la danse hip hop. Après plusieurs années de battles et de riches collaborations avec les cies Traction Avant, Am’Troen, Käfig, A’Corps ou avec les musiciens de Les Sans Ciel et cie – mû par sa volonté d’explorer de nouvelles aventures, Azdine crée la cie Second Souffle.
En 2005, il présente sa première pièce solo, Boomerang, qui donnera naissance en 2009 à Trans’missions une chorégraphie pour deux danseurs.
Porté par la culture hip hop et ces métissages, influencé dans son parcours par les danses africaines et japonaise (et par des chorégraphes comme Pierre Deloche, Germaine Acogny et Smako Koseki Azdine a ainsi fait évolué ses techniques, sa gestuelle, ses choix chorégraphiques et a pu développer différemment sa manière de transmettre le hip hop.
En 2010, Azdine a souhaité poursuivre la rencontre entre le Butô (danse des ténèbres japonaise) et le hip hop. Entre break et Butô, il cherche par la relecture de Désert, chorégraphie emblématique, à élaborer un langage commun, une danse des profondeurs dans un univers dévasté, en collaboration étroite avec Sumako Koseki et Zoro Henchiri à l’initiative en 1997 de cette œuvre matrice.

Deserts-Azdine-Benyoucef-Choregraphe-Interprete

Le HIP HOP

Le Bronx de New York reste le véritable lieu de naissance de la culture hip hop au milieu des années 70, l’attraction qu’exerçaient les gangs va connaitre un vif déclin à cause d’un fait majeur : l’arrivée du mouvement hip hop dont le pionnier et fondateur est Afrika Bambaata. Kool Herc est l’innovateur pour la musique. Afrika Bambataa instaura l’idée de transformer leur frustration et leur rage en énergie positive orientée vers création artistique. La misère sociale, la pauvreté, le chômage, la drogue, les gangs, tout cela était combattu par le mouvement hi hop. Et pour cela, il devait leur apprendre à désirer l’excellence afin qu’ils repoussent les frontières mentales de leur créativité artistique. Au début, lui seul croyait qu’il allait pouvoir réussir à convaincre les jeunes de changer de vie. En voyant l’impact de la musique et de la danse pour faire passer son message, il continua à arpenter les trottoirs du Bronx pour parler aux jeunes…En 1974, il crée the Zulu Nation, en référence aux guerriers zoulous d’Afrique du Sud qui s’étaient défendus avec dignité, courage et discipline contre les envahisseurs européens. Dans les années 80, arrivent les breakers NYC Breakers, Dynamic Rockers, les Rocksteady Crew… Ils ont révolutionné le break et aujourd’hui dans le monde entier cette danse est pratiquée et elle évolue sans cesse. Avant l’arrivée du hip hop, une énorme fracture sociale s’était fait sentir au sein de la société américaine. D’une part la bourgeoisie blanche profitait amplement du rêve américain et d’autre part pour les minorités non blanches ce même rêve prenait de plus en plus l’aspect d’un cauchemar. Transportée de force pour servir de main d’oeuvre gratuite dans les camps de concentration dédiés aux travaux forcés appelés par euphémisme »plantations », la population noire originaire d’Afrique a ensuite livré une lutte acharnée avec des leaders déterminés tel que Martin Luther King, Malcom X, et les Black Panthers, pour mettre un terme à la ségrégation raciale et obtenir enfin l’égalité des droits.

 

LE BUTÔ

La « danse des ténèbres » est une danse d’avant-garde inventée par Tatsumi Hijikata dans le Japon underground de 1959. Révolutionnaire, le butfi voulait changer de nombreuses idées esthétiques et conservatrices et bousculer violemment l’establishment. Dans sa forme, le butfi s’oppose fortement à l’influence occidentale du ballet classique ou moderne mais aussi aux formes traditionnelles du Japon comme le Nô ou le Kabuki.Cette danse moderne provoqua un véritable choc, surgissant 14 ans après Hiroshima et Nagasaki, 14 ans après le traumatisme de la défaite de 1945 qui fut vécue comme un cataclysme politique économique social et culturel. Cette défaite, la première dans l’histoire du Japon, l’a obligé à s’ouvrir au monde occidental mais cela ne se fit pas sans mal, les deux mondes étant trop différents. Le mouvement de la »danse des ténèbres »préfigurait le soulèvement de la jeunesse japonaise contre les excès de cette influence surtout américaine, subie pendant 10 ans. Ce soulèvement social révélait un désespoir profond, le peuple japonais se sentait toujours envahi, déraciné, humilié, et il devait renouer avec ses ancêtres, avec son histoire profonde. Le butfi devenait même une protestation contre le modernisme.

Deserts-Alex-Rotha-Tuy-interprete

Alex « Rotha » Tuy interprète

Rotha commence la danse à treize ans à Vénissieux. Il rejoint quelques temps plus tard l’équipe de France de breakdance, la French Bboy Connection, avec laquelle il remporte en 2001 au Zénith de Paris la compétition internationale de l’année. Membre fondateur des Pockémon crew, il contribue à leur notoriété jusqu’en 2003, date à laquelle Pockemon remporte le Battle Of The Year en France. Il continu à frotter aux meilleurs dans moutl battles de niveau national et international et confirme son talent en remportant, en 2005, le titre de Bboy Europpéén en 1 vs 1 à Lausanne. En parallèle, dès 1999, il danse dans de nombreuses compagnies: Pierre Deloche, Eric Checco, Traction Avant, StylOstyl, Kada Godman, Käfig, Montalvo-Hervieu et Second Souffle qu’il rejoint pour la création de Désert(s) en 2011.

Très jeune il se jette dans la danse hip hop! Dès 1998 au sein des pockemon crew, il participe à de nombreux battles. En 2002, il intègre la cie Accrorap et danse pour la création de L’autre coté de la mer. De 2002 à 2003, il rejoint la cie Trafic de Styles dans Trajet dit à deux. En 2003, la création de Douar pour Accrorap l’emmène pour une tournée en France jusqu’à l’année suivante. Mabrouck danse ensuite pour les compagnies Chute libre et Käfig, retrouve Kader Attou en 2010 pour Symfonia Piesni Zalosnych puis la Cie Second Souffle en 2011.

Deserts-Mabrouk-Guicem-interprete

Mabrouk Guicem interprète

 

 

 

Archives

Deserts-En-avant-le-hip-hop En avant le hip-hop

Deserts-article-journal Désert

Deserts

Première: Octobre 2011

Contact pris avec:
Dôme d’albertville (26)
Centre culturel Jean Carmet (69)
Maison de la danse (69)
Théâtre de Vénissieux (69)
Théâtre Le croiseur (69)
Théâtre de Givors (69) 26-27 Avril 2012
Auditorium Petrucciani, Montélimar (26)
Théâtre Daniel Sorano (Sénégal)
Centre culturel Blaise Senghor (Sénégal)
Production:
Cie Second Souffle
.
Co production:
CCN de la Rochelle
.
Soutiens:
DRAC
Théâtre de Vénissieux
Théâtre le Croiseur
Centre culturel Associative Boris Vian

 

 

 

 

 

 

 

 

Le CCN de la Rochelle et la cie Second Souffle collaboreront en tant que co producteur pour le spectacle désert(s), chorégraphie de Azdine Benyoucef sous le regard de Zoro Henchiri de la cie Traction Avant.
Désert (s) est une reprise de Désert créée en 1997 par Zoro Henchiri.

Deserts-Relecture-de-Desert

icone_pdf Desert’s pdf